Collège Rene Cassin

Collège – Ernee

Mayenne
Sélectionnez une page

Compte rendu de la journée du handicap du 8 février.

Article écrit par les élèves de 5èA

Le 8 février les élèves de 5èA en collaboration avec ceux de la MFR de Laval ont organisé une journée de sensibilisation au handicap. Cette journée pilotée par les 5è Segpa du collège avait pour objectifs de comprendre le quotidien des personnes en situation de handicap. Trois types de handicap furent explorés sur cette journée : le handicap visuel par le biais de l’activité TORBALL, le handicap auditif par l’intermédiaire d’un atelier langage des signes et le handicap moteur grâce à l’aménagement d’un parcours en fauteuil roulant.

Concernant la mise en situation d’élèves sur les fauteuils roulants, cela a permis de faire comprendre à tous les autres élèves quelles sont les difficultés quotidiennes des personnes en situation de handicap moteur. « Je comprends mieux maintenant comme c’est difficile d’ouvrir des portes quand on est en fauteuil commente Théo » et puis ajoute Maxime « comment ils font pour franchir les escaliers » enfin Kimberley se questionne sur « Comment ils font pour aller au cinéma et pour ouvrir les portes qui sont lourdes ».

Sur un deuxième atelier en lien avec le handicap auditif les élèves de 5èA ont fait apprendre à tous les élèves une phrase en langage des signes. Grâce à cette atelier et comme le dit Dylan « on a compris que même en étant sourd et muet on pouvait communiquer ».

Enfin un troisième atelier a été pratiqué par tous les élèves. Cette atelier appelé TORBALL permet à des personnes en situation de handicap visuel de pouvoir pratiquer un sport. Pour réussir ce jeu les personnes mal-voyantes doivent s’orienter uniquement avec les sons que produit le ballon.

Ainsi les élèves ont pu remarquer comme le dit Mathéo «  qu’il faut être super concentré pour pouvoir réussir ce jeu et en plus s’il y a du bruit on ne peut pas réussir car on doit faire attention aux bruits des clochettes. ». Corentin ajoute que « même les personnes en situation de handicap visuel peuvent faire du sport ».

Pour terminé, un grand merci au foyer Thérèse Vohl pour son intervention et leurs témoignages «  grâce à eux on a compris comment est le quotidien des personnes en situation de handicap moteur » commente Luigi.

Merci à tous les élèves qui ont participé au projet.